Trois visages…

Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice… Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille, dans les montagnes reculées du Nord-Ouest où les traditions ancestrales continuent de dicter la vie locale.

Il signe des films alors que le gouvernement iranien lui interdit d’en tourner. Il figure régulièrement dans la sélection des grands festivals (encore à Cannes, le mois dernier), alors qu’il est physiquement assigné à résidence à Téhéran… Il y a une énigme Jafar Panahi, comme il y a un mystère du traitement infligé au cinéaste par la République islamique. Sa notoriété, son prestige protègent l’homme de la prison, mais nul ne sait jusqu’à quand. Ce flou et ces contradictions, cette menace qui pèse sur lui, Jafar Panahi en fait la matière de son cinéma. Il ruse avec la réalité comme avec les autorités.

3v2 3V3     Lien vidéo

Il signe des films alors que le gouvernement iranien lui interdit d’en tourner. Il figure régulièrement dans la sélection des grands festivals (encore à Cannes, le mois dernier), alors qu’il est physiquement assigné à résidence à Téhéran… Il y a une énigme Jafar Panahi, comme il y a un mystère du traitement infligé au cinéaste par la République islamique. Sa notoriété, son prestige protègent l’homme de la prison, mais nul ne sait jusqu’à quand. Ce flou et ces contradictions, cette menace qui pèse sur lui, Jafar Panahi en fait la matière de son cinéma. Il ruse avec la réalité comme avec les autorités. Plaidoyer pour l’expression artistique, éloge des actrices (trois générations sont représentées) en porte-à-faux avec la condition féminine en Iran, ce portrait de groupe traite, une fois encore, de l’empêchement et de l’entrave. Jafar Panahi avait tourné son précédent film, Taxi Téhéran (2015), entièrement à l’abri de son véhicule. Il a, cette fois, une plaisanterie inquiétante, en déclinant une invitation à dormir dans une maison du village : « C’est encore dans ma voiture que je suis le plus en sécurité. »

Travel to Iran beside you, i like when your smile lights on your pretty face, ily

 

Publié dans : Cinéma |le 15 juin, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Theyounglife |
thegoodcritic |
Flamenco y Co... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Restructuration d'Espa...
| Festival Ado #5
| Histoiredelartedna