Band of brothers…

Frères d’armes (Band of Brothers en version originale) est une mini-série américano-britannique, en dix épisodes d’environ une heure chacun, créée par Tom Hanks et Steven Spielberg d’après l’œuvre de l’historien Stephen Ambrose. Cette série retrace l’histoire des soldats de la Easy Company, du 506e régiment d’infanterie parachutée, de la 101e Division Aéroportée US (dont les membres sont connus sous le nom de « Screaming Eagles » ou « Aigles hurleurs »), de ses débuts et jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945. À la veille du 6 juin 1944, la Easy est parachutée au-dessus de la Normandie. Les parachutages sont un désastre, les dropzones (zones de sauts) sont ratées et toute la compagnie est éparpillée dans le Cotentin. De plus, le lieutenant Meehan qui commande la compagnie est tué dans l’explosion de son C-47. Le commandement de la compagnie revient donc au lieutenant Winters. Puis on suit la compagnie partout en Europe, en Normandie pour la prise des canons du manoir de Brécourt puis à Carentan pour la prise de la ville, à Eindhoven aux Pays-Bas pendant l’opération Market Garden, puis à Nuenen, lieu de naissance de van Gogh selon Webster (en fait l’un de ses lieux de résidence) et, pendant la bataille des Ardennes, les forêts ardennaises à Bastogne et à Foy, et enfin la libération d’un camp de concentration près de Landsberg am Lech. Puis le jour V-E à Berchtesgaden pour la prise du « nid d’aigle » d’Hitler, dernier bastion du Troisième Reich. Les neufs premiers épisodes sont précédés de l’intervention de vétérans de la compagnie (âgés alors d’environ 80 ans), commentant l’événement dont il va être question. Le dernier épisode, quant à lui, se conclut par quelques mots de ces anciens de la Easy sur leurs camarades et leur expérience.

Band-20of-20Brothers

Lien vidéo

Lien vidéo 1

Ce qui fait la force de Frères d’armes est que les hommes restent liés jusqu’à la fin. Les événements relatés sont tous réels, comme lors du Jour-J, lorsque Malarkey parle avec un prisonnier américano-allemand ou encore la fabuleuse course de Speirs devant toute une garnison allemande à Foy. Donald Malarkey avait un ami dans un autre régiment de la 101e dont les trois frères ont été tués au combat. À la mort du troisième frère, que Malarkey connaissait, l’état major décida de renvoyer le jeune survivant dans son foyer. Cet événement a été le point de départ du scénario du film Il faut sauver le soldat Ryan.

Avec 150 tonnes de papier recyclé afin de créer la neige : (Ép. 6 « Bastogne »), dans une scène se déroulant en forêt, la série détient le record de la plus grosse quantité de neige artificielle employée à la télévision

Band of brothers i am proud of them…

 

 

Publié dans : Télévision |le 2 mars, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Theyounglife |
thegoodcritic |
Flamenco y Co... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Restructuration d'Espa...
| Festival Ado #5
| Histoiredelartedna